Mordue par les rats

Mordue par les rats

Dans la nuit du samedi 2 septembre 2017, à Roubaix, une adolescente paraplégique de 14 ans a été attaquée par des rats pendant qu’elle dormait.  Elle a été retrouvée le lendemain matin par son père baignant dans son propre sang. Immobilisée sur son lit à cause de son handicap, la jeune fille n’a pas pu se défendre contre ses assaillants. Admise à l’hôpital, on lui a découvert plus de 200 blessures causées par les morsures et les griffures des rats. Les plaies ont été localisées sur son visage, ses mains et ses jambes. Malgré la gravité de ses blessures, l’adolescente est saine et sauve. Elle a dû rester plusieurs jours à l’hôpital, le temps que ses plaies cicatrisent.

La jeune fille a contracté la rage

Après consultation, les médecins ont affirmé que les blessures de l’adolescente ont bien été causées par des morsures de rats. Les tests médicaux effectués sur elle ont révélé qu’elle avait contracté la rage. Ses plaies ont été soignées, elle a également reçu plusieurs injections de vaccin contre la rage. Les rats sont vecteurs de plusieurs maladies dangereuses, ils peuvent facilement transmettre la rage à l’homme par le biais des griffures, des morsures ou par un simple contact avec leur salive.

Le père de la jeune fille a porté plainte contre son bailleur

Suite à ce grave incident, le père de l’adolescente a pris l’initiative de porter plainte contre son bailleur, l’association Soliha ainsi que contre la mairie de la ville de Roubaix. Il a affirmé avoir déposé plusieurs requêtes pour que la mairie retire les ordures qui se sont amassées à proximité de son logement.  Depuis, la famille a été relogée mais l’enquête policière  suit son cours afin de déterminer les vraies raisons de cette attaque sanglante de rats.

Mordue par les rats, elle va mieux mais le témoignage du père est à prendre avec précaution

A ce jour, l’état de la jeune fille s’est amélioré, elle se remet peu à peu de ses blessures. La mairie de Roubaix met en doute le témoignage de son père en ce qui concerne la présence des rats due à l’insalubrité du logement et de ses alentours. Le représentant de la mairie a même assuré que le père n’était pas à la maison lorsque sa fille a subi cette attaque de rats. Le père de la jeune fille a reçu de nombreuses insultes sur les réseaux sociaux, il envisage à nouveau de porter plainte. L’affaire est aujourd’hui prise en charge par le parquet de Lille.